Mes chers micro / auto entrepreneurs,

Voilà plusieurs mois voire années que vous travaillez sur votre projet. Aujourd’hui, votre bébé est prêt à voir le jour & vous voulez qu’il fasse grand bruit ! Pour cela, vous avez peaufiné chaque coin & recoin pour le rendre parfait. Tout est au top, enfin presque…

Qu’en est-il de votre stratégie de communication digitale ? Généralement, elle est inexistante. Oui inexistante ! Vous êtes nombreux à penser que pour communiquer sur le Web, il suffit d’avoir un site Internet & être présent sur tous les réseaux sociaux. Hum, belle erreur.

Je voulais vous donner des conseils à ce sujet. Mais, en poussant un peu plus loin, j’ai remarqué qu’avant même de parler de stratégie, de plan ou d’outils, il manque 3 pré-requis FONDAMENTAUX.

OK ! Il y en a bien plus, mais ces 3 là me semble être le minimum syndical. Au moins, vous aurez de quoi constituer une base de travail & mieux appréhender la communication.

Conseil 1 : savoir distinguer marketing & communication.

  • Qu’est-ce que le marketing & la communication ?

L’idée n’est pas de vous faire un cours magistral sur le sujet, il existe des blogs bien plus compétents en la matière. Toutefois, je me dois de vous expliquer l’étroite relation de ces deux notions qu’il ne faut pas confondre.

Pour faire simple :

Le marketing, c’est étudier un marché dans le but de le satisfaire & de l’influencer.
Concrètement, tout ce qui est du ressort d’une l’analyse de marché (concurrents, environnement, tendance…), de la planification & de la mise en oeuvre (produit, prix, distribution, communication) c’est du marketing.
Le marketing est chiffrable / quantifiable (% de, volume de, prix de…)

La communication est un outil dans le marketing. C’est le moyen utilisé pour se faire connaître, gagner de la notoriété, influencer une opinion, attirer ou modifier un comportement.
Pour ce faire, il existe énormément de moyens de communication : publicités, communiqués, réseaux sociaux, sponsoring, affichages…
La communication est verbale / émotionnelle (ce qui se dit, ce qu’on en pense, les sensations que ça provoque…)

-> Exemple concret : je veux ouvrir une épicerie de produits bio & vrac.
Je regarde comment se porte la concurrence, qui fait quoi, à quel prix, qui consomme, si c’est un marché en pleine croissance : C’EST DU MARKETING
Puis j’élabore ma stratégie / mon business plan : C’EST DU MARKETING
Enfin, je me positionne en entrée de gamme, je vends sur Internet &, je décide de me faire connaître uniquement via Internet : C’EST DU MARKETING

J’ai envie que les gens pensent : « Le vrac c’est génial ! » : C’EST DE LA COMMUNICATION
Dans ma campagne de mailing, j’utilise mon logo pour faire connaître mon enseigne : C’EST DE LA COMMUNICATION
Je veux donner envie d’acheter : C’EST DE LA COMMUNICATION

Utiliser autant de majuscule & de terme négatif : c’est de la mauvaise communication.

      • Pourquoi est-il important de savoir distinguer les deux ?

Pas de bras, pas de chocolat !
Sans marketing, il ne peut y avoir des bonnes communications & inversement, une bonne communication ne peut se faire sans un minimum de marketing.
Bien que ces deux métiers exigent des expertises & domaines de compétence qui leur sont propres, il n’en demeure pas moins qu’ils sont complémentaires pour aboutir à notre objectif final : vendre notre produit. 

Conseils-arketing-clef-communication
De plus, distinguer les deux permet de savoir exactement où ça « pêche » : est-ce le prix ? Est-ce la manière de communiquer ? Est-ce le produit ? 

-> Exemple concret : j’ai toujours ma boutique de vrac en ligne &, je décide de vendre qu’aux restaurateurs lyonnais ou de la région.
Je ne fais pas mon étude marketing.
Je me suis inscrite sur TOUS les réseaux sociaux & TOUS les groupes Facebook en lien avec la restauration, mais rien n’y fait.
À votre avis, est-ce uniquement un problème de réseau social si ça ne fonctionne pas ?
Finalement, le problème de fond ne vient-il pas d’un dysfonctionnement en amont : la méconnaissance de ma cible.

Conseil 2 : apprendre à connaître sa cible avant d’envahir les réseaux sociaux !

Entant que micro / auto entrepreneur, vous devez endosser plusieurs casquettes. Celle que vous oubliez le plus souvent, c’est la casquette « client ». Si vous étiez le client de votre entreprise qu’est-ce qui.. Où est ce que… C’est quoi le rapport ?
Ce n’est pas clair ? C’est normal ! Voilà comment sont perçues vos interventions sur certains réseaux / groupes inadaptés.
Pour y remédier reprenons depuis le début…

Connaître sa cible, c’est définir son client idéal ; celui qu’on veut atteindre à tout prix. Mais, c’est aussi &, surtout savoir où il se trouve, comment il se comporte, quels sont ses freins, comment les contourner…

Reprenons l’exemple de mon épicerie, si je vends qu’à des professionnels lyonnais est-ce vraiment pertinent de mettre une publicité le midi sur TFBouygues ?
Est-ce primordiale que je sois sur YouGoogle ou Pinterest dès le début ?
Avec le même budget n’aurais-je pas plus de chance de concrétiser en exposant dans des salons « pro » ?
Démarcher directement les restaurateurs après le service me permettrais de connaître leur mode d’approvisionnement (centrale d’achat ?) & ainsi réadapter ma cible.
Pourquoi ne pas miser sur les annuaires spécifiques ?

Bon, admettons que ma cible soit présente sur les réseaux sociaux. Il est important de savoir comment je communique avec eux, à quelle fréquence, de quoi je leur parle…
Mais surtout comment faire pour qu’ils me voient ? C’est là qu’entre en jeu un gros mot :  l’algorithme.

Vous êtes systématiquement parti à la conquête des réseaux sociaux sans connaître ce mot. Ce qui pose pas mal de problèmes.

Pour faire simple, un algorithme sur les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux, c’est LA femme à séduire pour qu’elle t’accorde de l’importance (visibilité). Personnellement, je préfère l’appeler Dieu.

Algorithme-communication-citation

Conseil 3 : le micro entrepreneur est un super-héros qui connaît ses limites !

Le dernier conseil ne porte pas sur la communication pure & dure, mais plutôt sur un de vos défauts.
Aïe.
Attendez avant de vouloir me frapper & me traiter de pimbêche hautaine !

Entant qu’entrepreneur, vous devez être sur plusieurs fronts à la fois. Vous trébuchez, souvent. Les autres vous remettent toujours en question. Parfois, vous doutez. Vous apprenez, tout le temps.
Toutefois, il y a des domaines où clairement rien ne sert de s’acharner &, reconnaître que vous n’êtes pas capable n’est en aucun cas une preuve de faiblesse ! Mais vous êtes têtu & obstiné ! (encore heureux sinon votre projet en serait encore au stade foetal). Il vous faut du temps pour reconnaître qu’il vous faut de l’aide.

Aussi, je me suis rapprochée d’entrepreneurs qui perdurent 3 ans* après le début de leurs activités. À chaque fois que j’ai demandé  » Qu’as-tu appris de cette expérience :  » [Ndlr : cette expérience fait référence à la fois au fait d’être entrepreneur & au fait de gérer sa propre communication].
La réponse quasi-unanime a été :

C’est long, compliqué, il faut apprendre reconnaître ses limites & à déléguer…

J’ai trouvé que c’était une belle preuve d’humilité. Ce qui est une qualité importante en communication.

Pour conclure :

Avant de vouloir lancer un plan de communication, prenez soin de votre marketing.
Puis, apprenez à identifier vos clients potentiels & faites preuve d’empathie.
Enfin, croyez & défendez votre projet, mais sachez être humble & investissez (correctement) pour mieux progresser.

À vous de jouer : aviez-vous pris en compte ces 3 points avant de vous lancer ?
Cet article vous a-t-il aidé à identifier des points à débloquer ?
J’attends vos retours d’expériences en commentaire.

*Monter son entreprise c’est comme une histoire d’amour, il y a des périodes « décisives ».

 

Sunita

Sunita

Consultante en communication web, j'ai à coeur d'assurer auprès d'entrepreneurs éco-responsables un accompagnement personnalisé.
Mon objectif est de faciliter la vie de mes partenaires dans leurs actions de communication.
Sunita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :